Vous êtes domicilié en dehors de la Suisse? Pour commander ou autres demandes, veuillez, s'il vous plaît, vous adressez à l'agence respective:


Europe         Amérique du Nord         Amérique du Sud         Asie         Australie         Vente directe

Consoude officinale (Symphytum officinale)

La consoude, également appelée « oreille d’âne » ou « langue de vache », était autrefois prescrite pour guérir les fractures. De nos jours, cette « plante médicinale de premier secours » est un véritable remède miracle pour les blessures non ouvertes. Selon une étude clinique menée par l’université de Cologne, les pommades à base d’extrait de consoude ont tendance à avoir une meilleure efficacité et afficher une meilleure tolérance que les préparations à base de « diclofénac », un principe actif chimico-synthétique souvent utilisé comme antirhumatismal non stéroïdien.

Provenance

La consoude fait partie de la famille des Boraginacées et pousse dans les zones tempérées d’Europe et d’Asie. Elle croît au bord des ruisseaux ou dans les prairies à litière.

Partie utilisée de la plante

Les constituants hautement efficaces (allantoïne, substances amères et mucilagineuses) sont extraits des feuilles et des racines.

Utilisation et l'effet Consoude officinale (Symphytum officinale)?

Le nom « consoude » indique d’emblée les vertus qui lui sont attribuées, à savoir « consolider, ressouder » les os brisés. Il n’est donc pas étonnant que cette plante médicinale connaisse une tradition séculaire.

La consoude possède d’excellentes vertus décongestionnantes, anti-inflammatoires et analgésiques. Elle est surtout utilisée pour les maladies de l’appareil de soutien et locomoteur.Cette plante médicinale atténue ainsi les blessures non ouvertes telles que contusions, claquages et entorses ainsi que les blessures des articulations du pied et du genou. Par conséquent, les préparations à base de consoude sont utilisées de préférence en traumatologie et dans la médecine du sport. Des études cliniques ont montré qu’en matière d’efficacité immédiate et de tolérance, la consoude a damé le pion depuis bien longtemps aux anti-inflammatoires et analgésiques.

Relativement rare dans le monde végétal, l’allantoïne est le principal constituant de la consoude. Elle favorise l’écoulement du liquide cellulaire de la plaie qu’elle nettoie. Avec les mucilages, elle stimule la régénération cellulaire aussi bien dans les tissus cutanés qu’osseux. Les hématomes aussi se résorbent mieux.

Les pommades ou les gels à base d’extrait de consoude sont en règle générale sans effets secondaires et peuvent donc être utilisés sans problèmes de façon prolongée. Le mieux est d’appliquer généreusement la préparation à base de consoude une fois par jour sur la zone concernée, de la couvrir puis de mettre un bandage de soutien.

Des compresses imbibées d’infusion à la consoude peuvent également soulager contusions, claquages ou hématomes légers.




Plan du site