Vous êtes domicilié en dehors de la Suisse? Pour commander ou autres demandes, veuillez, s'il vous plaît, vous adressez à l'agence respective:


Europe         Amérique du Nord         Amérique du Sud         Asie         Australie         Vente directe

Griffe du diable (Harpagophytum procumbens)

Cette plante médicinale sort « ses griffes » au vrai sens du terme contre les rhumatismes, l’arthrose et le mal de dos. La griffe du diable convainc par son action antalgique, anti-inflammatoire favorisant la mobilité. Elle est ainsi d’une aide précieuse pour différentes maladies dégénératives et manifestations d’usure de l’appareil locomoteur et permet de retrouver le plaisir de se mouvoir.

Provenance

La griffe du diable fait partie de la famille des pédaliacées et prospère dans la savane africaine. La plante pousse sur des terrains sablonneux profonds dans des régions à végétation plutôt éparse. Le nom singulier « griffe du diable » se rapporte à la forme des capsules mûres éclatées.

Partie utilisée de la plante

Les constituants efficaces se trouvent dans les racines. Différentes substances amères telles que l’harpagoside et le procumbide comptent parmi les principaux constituants.

Utilisation et l'effet Griffe du diable (Harpagophytum procumbens)?

L’extrait de racine de griffe du diable déploie non seulement une action analgésique mais également fortement anti-inflammatoire et décongestionnante. Aussi, convient-il particulièrement bien pour traiter les affections rhumatismales telles que l’arthrose, l’usure douloureuse chronique du cartilage articulaire ainsi que d’autres maladies dégénératives de l’appareil locomoteur. Cette plante médicinale protège les cartilages et peut ainsi contribuer à réduire le nombre de médicaments antalgiques et antirhumatismaux prescrits. Le bénéfice est double pour les personnes concernées, car la griffe du diable est sans effets secondaires.

Selon des études cliniques récentes, elle soulage également les différents types de douleurs dorsales, de fibromyalgie et de névralgies. En Europe, la plante est utilisée en médecine traditionnelle pour les signes de vieillissement tels que goutte, arthrite et diverses maladies métaboliques.

En homéopathie, les petits filaments latéraux de la griffe du diable broyés avant d’être séchés sont utilisés pour les affections hépatiques, biliaires et pancréatiques. Dans la médecine traditionnelle sud-africaine, la griffe du diable est employée traditionnellement pour les troubles digestifs, les furoncles, les lésions cutanées, comme laxatif, pour le traitement des ulcères ou pour soulager les douleurs. Les racines de la griffe du diable peuvent être utilisées pour la préparation de tisanes, teintures et pommades. Etant donné que la griffe du diable ne pousse pas en Europe et qu’il est généralement difficile de s’en procurer, il est nécessaire de recourir à des préparations standard.




Plan du site