Les personnes sujettes en permanence à une transpiration abondante devront aussi miser à l’avenir sur les anti-transpirants. Mais pour celles qui veulent en priorité prévenir l’apparition des odeurs désagréables seront bien avisées d’utiliser un déodorant sans aluminium. Découvrez ici quel déodorant convient le mieux à la façon dont vous transpirez !

La sueur, ça empeste ! – Une fausse idée largement répandue

Tout d’abord, la sueur fraîche est quasiment inodore. Seule exception : durant la puberté. Au cours des changements hormonaux qui bouleversent le jeune organisme, les glandes sudoripares apocrines appelées glandes odorantes se développent et commencent à produire des « sécrétions odorantes ».

Dans toutes les autres phases de la vie, l’odeur typique de transpiration est uniquement due à la décomposition de la sueur par les bactéries de la peau. Lorsque les bactéries se multiplient, elles se nourrissent principalement des acides gras contenus dans la sueur. Seuls leurs déchets génèrent cette odeur désagréable. Les zones corporelles chaudes et humides telles que le creux des aisselles, la région génitale et les pieds constituent des conditions de vie optimales pour les bactéries.

Que choisir ? Un anti-transpirant ou plutôt un déodorant sans aluminium ?

  • Les anti-transpirants stoppent la producteur de sueur.
    Ils permettent aux personnes sujettes à une transpiration moyenne ou abondante, voire excessive, de réduire considérablement la production de sueur et partant, l’odeur de transpiration. Généralement, ils contiennent des chlorures d’aluminium qui resserrent les glandes sudoripares.
  • Les déodorants sans aluminium masquent l’odeur de transpiration et exercent généralement une action bactériostatique.
    Les personnes qui souhaitent uniquement prévenir les odeurs désagréables sans influencer le processus de transpiration optent volontiers, en connaissance de cause, pour un déodorant sans aluminium. Les agents actifs « antibactériens » tels que l’alcool sont considérés comme des « destructeurs de bactéries » qui empêchent la prolifération des bactéries de la peau à l’origine de l’odeur de transpiration. En outre, des extraits végétaux naturels prennent soin de la peau.

La transpiration est un phénomène naturel.

Et l’action antisudorale de la sauge est tout aussi naturelle. Il y a bien longtemps que la sauge est utilisée en teintures ou en infusion pour traiter avec succès, par voie interne, la transpiration nocturne des personnes malades. Les substances actives de la sauge normalisent la sécrétion des glandes sudoripares et apaisent le centre thermorégulateur du système nerveux central qui contrôle les glandes sudoripares. La sauge inhibe la production de sueur aussi bien en usage interne qu’externe. Ainsi, les bains de pied et les déodorants pour les pieds à la sauge peuvent aider tout autant que les déodorants à la sauge pour une protection efficace de l’ensemble du corps.

JUST vous aide à lutter contre les mauvaises odeurs avec les déodorants suivants, exempts d’aluminium :